Bon usage du médicament

Un médicament n’est pas un produit comme les autres, il doit être pris et rangé en lieu sûr. Les médicaments non utilisés doivent être rapportés au pharmacien. Soucieux du bon usage de ses médicaments, Sandoz a conçu des emballages pratiques et pédagogiques. Des emplacements sont prévus pour que votre pharmacien puisse vous indiquer sur l’emballage :

  • La posologie (nombre de comprimé(s), de gélule(s), de cuillère(s)...par jour et par prise)
  • L’heure idéale pour prendre le médicament (avant, pendant, après ou en-dehors des repas)
  • La durée du traitement (indication des dates de début et de fin).

De plus, grâce à des pictogrammes, vous êtes informés sur les catégories de personnes auxquelles le médicament est destiné (nourrissons, enfants, adultes). Ces informations vont vous permettre de suivre votre traitement dans les meilleures conditions.

Conseils pour les médicaments non utilisés (MNU) (1)

Les médicaments non utilisés peuvent constituer une source de danger, pour les patients (d’accident domestique et de mésusage) comme pour l’environnement.

Lorsqu’ils sont jetés sans précaution, les médicaments représentent une menace pour l’environnement. Des traces de substances médicamenteuses ont ainsi été retrouvées dans certains cours d’eau ; des stations de traitement des eaux ; des boues utilisées pour enrichir les terres agricoles, pouvant alors contaminer les nappes phréatiques. Même si les quantités mesurées sont minimes, l’impact sur la faune et la flore a été démontré.

Il est recommandé de rapporter systématiquement les MNU dans les pharmacies pour qu’ils soient retraités dans le cadre d’une « valorisation énergétique ». Les médicaments sont ainsi incinérés dans des unités récupérant l’énergie utilisée pour : le chauffage (sous forme de vapeur d’eau) ; l’éclairage (sous forme d’électricité)2.

Ne jetez jamais vos médicaments à la poubelle, dans les toilettes ou dans l’évier. Rapporter les à la pharmacie, ainsi vous protégez l’environnement et évitez les accidents domestiques.

 

1. Cyclamed – En savoir plus sur la collecte des MNU [En ligne]  (site consulté le 12/01/2016)
2. Ordre National des Pharmaciens : Dossier « MNU – Récupérer les MNU pour protéger les patients et l’environnement » - janvier 2014.
 

L’achat de médicament sur internet est-il sûr ? (1)

Depuis 2013, les pharmacies d’officine bénéficiant d’une autorisation délivrée par l’Agence Régionale de Santé peuvent vendre des médicaments disponibles sans ordonnance sur internet. L’ensemble de ces sites sont répertoriés sur le site de l’Ordre des Pharmaciens. Il est recommandé de consulter leur liste avant d’acheter un médicament sur internet.

Attention à la contrefaçon ! L’achat de médicament sur des sites non officiels ne garantit pas la qualité et la sécurité des produits achetés et peuvent exposer votre santé à de graves dangers.

Comment reconnaître un site autorisé?

Les sites français autorisés doivent comporter les informations suivantes :

  • la raison sociale de l’officine ;
  • les noms, prénoms et numéro RPPS du ou des pharmaciens responsables du site ;
  • l’adresse physique de l’officine ;
  • l’adresse du courrier électronique ;
  • les numéros de téléphone et de télécopie ;
  • la dénomination sociale et les coordonnées de l’hébergeur du site internet ;
  • le nom et l’adresse de l’Agence Régionale de Santé territorialement compétente.

Et le cas échéant :

  • le numéro individuel d’identification relatif à l’assujettissement à la taxe sur la valeur ajoutée ;
  • le numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés ;
  • le numéro SIRET.

Des liens hypertextes doivent également être présents, notamment vers les sites :

  • de l’Ordre Nationale des Pharmaciens ;
  • du Ministère de la Santé ;
  • de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM). Ce lien doit figurer sur la page du formulaire de pharmacovigilance pour permettre les déclarations de pharmacovigilance.

Ces sites devront aussi afficher sur toutes leurs pages, le logo commun à tous les Etats membres de l’Union européenne, qui a trait au commerce électronique des médicaments. Avant tout achat de médicament sur internet, il est recommandé de demander conseil au pharmacien qui vous proposera la solution la plus adaptée à vos besoins.


 

1. Ordre National des Pharmaciens : Vente de médicaments sur internet en France. [En ligne] (site consulté le 12/01/2016)

Conseils pour bien utiliser et conserver vos médicaments (1)

 

1-Rassembler tous les médicaments au même endroit, à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur.

En effet, la lumière, l’humidité et la chaleur altèrent les substances médicamenteuses et peuvent les modifier. La salle de bain et la cuisine sont donc 2 endroits à proscrire, mieux vaut une pièce fraîche ou tempérée.

2- Mettre les médicaments hors de portée des enfants (en hauteur et sous clefs) pour éviter toute ingestion accidentelle.

3- Les conserver dans leur boite d’origine avec leur notice.

Il s’agit d’une précaution essentielle pour ne pas confondre deux médicaments et avoir accès à des informations sûres et utiles à tout moment (date de péremption, composant, posologie)

4- Séparer les traitements pour enfant et pour adulte.

Les dosages d’un même médicament diffèrent selon qu’ils sont destinés à l’adulte ou à l’enfant. Cette précaution permet d’éviter les risques de surdosage chez l’enfant.

5- Personnaliser les pulvérisateurs sur la boîte ou le flacon.

Si deux personnes d’une même famille ont attrapé un rhume ou une angine, personnaliser le pulvérisateur nasal ou buccal permettra d’éviter de se transmettre microbes et bactérie par l’intermédiaire de l’embout.

6- Trier régulièrement son armoire à pharmacie.

Trier et rapporter ses médicaments non utilisés au pharmacien évite le risque d’accident domestique. Dans le meilleur des cas, les médicaments périmés sont inefficaces dans le pire des cas ils sont toxiques. Par ailleurs, la date de péremption n’est valable que pour des médicaments qui n’ont pas été ouverts. Une fois ouvert, certains médicaments se conservent peu de temps, c’est le cas des collyres, des sirops ou des solutions buvables. Dans ce cas, il faut se référer à la durée d’utilisation après ouverture. Conservez chez vous une trousse d’urgence pour faire face aux petits accidents et pensez à rapporter à votre pharmacien les médicaments dont vous n’avez plus l’usage.

7- Ne conservez pas de médicaments non utilisés à la maison, rapportez-les à votre pharmacien.

8 – Ne reprenez pas automatiquement un médicament que vous avez déjà utilisé pour des symptômes identiques, même si vous avez l’habitude de l’utiliser.

9 – Ne donnez pas à une autre personne un médicament prescrit pour vous par votre médecin.

 

1. LEEM - Comment bien utiliser et conserver ses médicaments ?  [En ligne] (Page consultée le 12/01/2016)

Select a category

Related content

Foire aux questions

faq 

Retrouvez les principales questions-réponses relatives aux médicaments génériques et aux biosimilaires.